Retour à l'accueil du site de la mairie de Saint Pardoux la Croisille

 

Comme dans toutes les communes de France, Saint Pardoux la Croisille a perdu beaucoup de jeunes gens pendant les deux guerres mondiales.
Combien de projets d'avenir, d'entreprises, de rêves, d'amitiés, d'amours disparus et perdus définitivement.

"On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels" écrit Anatole France à propos de la guerre de 14-18.
"Mort pour la liberté, contre le fascisme" est inscrit sur le monument d'Eyrein à propos de la guerre de 39-45.

cérémonie du 8 mai 2015Nous voulons rendre hommage à ces jeunes de Saint Pardoux, victimes de la guerre, et rendre accessible tout ce que nous possédons comme informations les concernant.

Vous trouverez, dans la seconde colonne une copie de l'acte de naissance. Dans la troisième colonne la copie du registre matricule puis de l'acte de décès et enfin la fiche "Mémoire des Hommes".

 


1914- 1918



Bans Antoine 

Né le 15 juin 1894 au moulin des Gouttes où son père François est meunier et sa mère Marie Soumaille est cultivatrice.

Il était cultivateur célibataire.

Blessé le 12 janvier 1916 d’un éclat de grenade puis le 8 mai à Craonne. Il est mort à 24 ans de maladie contractée en service le 20 octobre 1918 à Lin (Serbie) soldat de deuxième classe au 372eme régiment d’infanterie.




Bans Léopold, 

Né le 5 octobre 1896 au moulin des Gouttes, lui est cultivateur.

Arrivé le 10 avril 1915 au 10 e Régiment d’infanterie passe au 317e reg d’infanterie Est décoré et cité plusieurs fois pour son courage au feu. Proposé pour la réforme pour tuberculose le 19 juin 1918 dont il est mort à 25 ans le 9 janvier 1921 à St Pardoux.




Brandibas Jean, 

Né le 25 octobre 1892 à St Pardoux son père est maçon sa mère Marie Auberty est cultivatrice au Noger célibataire, lui est maçon.

Arrivé le 2 août au 31e bataillon de chasseur à pieds. Tué à l’ennemi à 22 ans le 8 novembre 1914 à Kapellerie St Eloi près d’Hypres en Belgique. Fiche




Buisson François Marcelin, 

Né le 5 octobre 1880 à La Bessoule à St Pardoux de Léonard cultivateur propriétaire et de Marie Peuch
Il était terrassier et célibataire.

Lieutenant au 9eme régiment marche de zouaves, Tué à 36 ans à l’ennemi le 15 novembre 1916 à St Pierre Waast. Fiche




Capy Paul Martial

Né le 25 juin 1890 à La Vedrenne à Gumont, son père Jean et sa mère Marie Pelissier sont cultivateurs. Lui est maçon il épouse Justine Péchadre du Faniat.

Tué à l’ennemi aux Petites Perthes (Marne) le 10 septembre 1914 à 10h du soir sur le champ de bataille à 24 ans.




Champeil Léonard, 

Né le 15janvier 1896 au Noger, son père Pierre et sa mère Marie Porte sont métayers. Lui est cultivateur.

Tué à l’ennemi le 09 mars 1917 à 21 ans à Maison de Champagne (Marne). Fiche




Cinier Alphonse Ferdinand

Né le 30 juillet 1896 à Paris 19
Incorporé le 7 octobre 1908 est réformé le 19 oct pour faiblesse générale (46kg). Il est emballeur.

Rappelé le 23 février 1915 il est tué à l’ennemi à 19 ans, au combat de Douaumont (Meuse) le 7 mai 1916.




Clair Antonin, Alexis Toussaint

Né le 1er novembre 1887 à Lapleau son père Pierre et sa mère Marie Breuil sont cultivateurs. Il est instituteur et marié le 16 avril 1914 à Marie Josephine Victorine Léonard.

Le 22 juillet 1916 dans les tranchées d’Herleville ( somme) à 21 h il est tué par l’éclatement d’une grenade il avait 29 ans. Fiche




Claux Pierre, 

Né le 2 avril 1889 à St Mexant son père Jean et sa mère Léonarde dite Marguerite Mouly sont cultivateurs. Lui aussi.

Disparu au combat le 24 août 1914 à Carignan (Ardennes) à 25 ans.




Eyrolle Joseph, 

Né à Chanac le 16 décembre 1884, son père Léonard et sa mère Marie Gibiat sont cultivateurs, lui aussi.

Disparu au combat à Anzin St Aubin (Pas de Calais) le 23 janvier 1916 à 32 ans. Fiche




faure André 

Né le 7 avril 1880 à Philippeville en Algérie son père Jean Gabriel Jules est capitaine dans l’armée et sa mère Marie Alice de Montgolfier est sans profession. Lui était artiste peintre a épousé Odette Henriette Marguerite Marie de Lespinasse de Pebeyre.

Incorporé le 14 novembre 1901 rappelé le 1er août 1914 il est évacué pour maladie le 2 nov 1916 est ensuite en convalescence à Annonay en Ardèche. Obtient l’invalidité à 100% le 12 nov 1919 pour tuberculose pulmonaire décède le 8 septembre 1923 à 43 ans. Fiche




Lachaud Léon, 

Né le 29 mars 1898 à Clergoux où ses parents, Léon et Maria sont cultivateurs. Ils habitent St Pardoux en 1918. Il est cultivateur.

Tué au combat le 20 juillet 1918 à 20 ans au Plesier-Huleu ( Aisne).
Fiche




Lallé François 

Né le 9 novembre 1885 à St Pardoux son père Etienne et sa mère Léontine Plaziat dite Anna. Il se marie à Paris avec Gabrielle Worm le 15 sept 1910. Il est garçon de café.

Tué au combat le 16 décembre 1916 à 31 ans, route de Marbotte (Meuse). Fiche




Lissajoux Joannès 

Né le 7 février 1884 à la Bessoule
Ses parents Léonnard et Marie Combes.
Il était valet de chambre.

Mobilisé le 28 janvier 1915 au 3eme régiment de zouaves disparu au combat le 25 décembre 1916 à 32 ans à Douaumont ( Meuse). Fiche




Malaurie Clément François, 

 Né le 4 février 1889 à Jaloux. Son père François est meunier à Jaloux sa mère Marie Plas. Il était maître ouvrier maçon.

Avec le grade de sergent, il décède le 28 juillet 1916 à 27 ans, à l’hôpital temporaire n°12 à Vadelaincourt (Meuse) des suites de blessures au combat. Fiche




Miginiac Alfred, 

né le 20 juillet 1882 son père, Toussaint est menuisier sa mère, Anne Marche est institutrice à St Pardoux. Lui est étudiant.

MPLF le 30 avril 1915 à 33 ans à Troyes ( Aube) hôpital militaire suite à un pneumothorax avec hémorragie interne. Fiche1 Fiche2




Monteil Joseph, 

 Né le 22 mars 1884 à Eyrein ses parents Pierre et Françoise Monteil sont cultivateurs. Il prend pour épouse Marie Françoise Verdier, il est maçon.

dcd le 15 septembre 1915 à 31 ans à Ohrdruf ( Allemagne)- hôpital des prisonniers de guerre.
Fiche




Peignist Antoine, 

né le 22 décembre 1892 à Bar, ses parents Jean et Françoise Tendas sont cultivateurs, lui aussi ;

Mort au combat le 25 octobre 1914 à 22 ans à Thuisy.
Fiche




Porte Pierre, 

 Né le 19 novembre 1888 au Noger sa mère Marie Porte est cultivatrice. Lui est maçon.

Disparu au combat le 10 septembre 1914 à 26 ans aux Grandes Perthes ( Marne). Fiche




Rioux Antoine, 

Né le 18 avril 1876 à St Priest de Gimel, au Mons. Son père Léonard Rioux, Sa mère Jeanne Broussole est cultivatrice. Lui est cultivateur maçon.

Mort le 3 juillet 1917 à 41 ans à 10h du matin à l'hôpital auxiliaire Nancy.
Fiche




Rioux Broussolle, 

 Né le 6 juillet 1883 au Feyt son père Léonard est cultivateur et sa mère Jeanne Broussole est sans profession. Lui est cultivateur.

MPLF mort au combat par éclat de torpille sur tout le corps le 15 septembre 1916 à 33 ans au Bois Brulé ( Meuse). Fiche




Roubertoux Joannet, 

 Né le 06 janvier 1890 à Passier ses parents Martial et Marie Chastre sont cultivateurs à Passier.
Il est maçon.

Mort des blessures au combat le mai 1915 à 25 ans à la cote de Senoux – Mouilly ( Meuse). Fiche




Roux François, 

 Né le 16 septembre 1886 à Charles-Haut ses parents Antoine et Marie Magnoux sont cultivateurs. Lui est maçon.

Mort au combat à 29 ans le 15 décembre 1915 à Soissons (Aisne).
Fiche




Salles Jean Baptiste, 

né le 18 mai 1896 à La Bessoule, ses parents Romain et Maria Bessoule sont cultivateurs, lui aussi.

Mort au combat le 2 octobre 1918 à 22 ans. Fiche




Salles Marcel, 

né le 18 octobre 1894 dans le Bourg, son père Johannet est maçon, sa mère Rose Trémoulet est cultivatrice. Il est maçon.

Mort au combat à 24 ans le 29 juillet 1918 à Grand Rozoy (Aisne) il avait le grade de caporal fourrier au 16° régiment d'infanterie.




Soubrane Germain, 

 Né le 30 janvier 1879 à Marcillac ses parents Jean et Marie Vachal sont cultivateurs. Il se marie avec Julie Hélène Vieillemarette, ils sont cultivateurs.

Mort le14 septembre 1916 à Argicourt (Somme) il avait 37 ans.
Fiche




Verdier François, Alexandre

né le 22 décembre 1896 aux Caraboussets, son père Barthélémy est maçon, sa mère Jeanne Fargès est cultivatrice. Lui est maçon.

Disparu au combat le 20 septembre1918 au Skra du Legen (Grèce). Fiche


1939-1944


 



Auberty Toussaint, 

né le 30 décembre 1904 au Noger ses parents Casimir et Antoinette Armand sont cultivateurs, lui aussi. Il s'est marié le 18/04/1931 avec Roubertou Berthe (née à Clergoux le 21 octobre 1911). Il est rattaché à la classe 1920 comme père de 2 enfants le 16 mai 1939.

dcd de maladie le 10 septembre 1944 à 20h30 à l’Hôpital militaire Desgenettes bd Pinel 3e arrondissement Lyon il allait avoir 40 ans. MPLF par décision du 5 décembre 1944.

 

Résistant FFI inconnu



Déclaration le 25 juin de Paul Robert 31 ans, habitant sur les lieux du décès.

Le dix juin 1944, à 16h, un individu du sexe masculin dont l’identité n’a pu être établie, est décédé entre le hameau du Feyt et la gare de St Pardoux la Croisille. Le signalement est le suivant : 22 ans, 1m68, cheveux châtains, sans barbe, visage ensanglanté, complet ville à carreaux blancs et noirs, chemise kaki, souliers usage ville, sans chaussettes.




Ringal Auguste Fernand, 

né le 29 septembre 1914 à St Pardoux à 11h du matin au Feyt, son père, Léonard Clément est maçon, sa mère, Françoise Tourette est cultivatrice. Lui est élève à Rouen. Il est incorporé le 5 novembre 1938.

dcd le 21 août 1941 à Gorlitz Noyd Allemagne caporal chef célibataire, il avait 27 ans. MPLF le 20/11/1942.




Ringal Marcel, 

Né à St Pardoux le 05 novembre 1905 au Feyt, c'est le frère d'Auguste. Il se marie le 28 novembre 1931 à Antignac dans le Cantal avec Marie Jeanne Mercier. C’est le frère aîné d’Auguste. Lui est maçon.

Décédé le 4 décembre 1940 à l’hôpital militaire St Gabriel de Clermont Ferrand à l’âge de 35 ans.




Salles Marcel Ange Jean, 

né le 17 février 1921, son père Julien est fumiste, sa mère Yvonne Marie Antoinette est sans profession.

dcd le 30 septembre 1944 à 23 ans à Bielefeld (Allemagne) l'acte de décès a été transmis à St Maximin ('Oise).




Bernard Sauvarie 

né le 06 septembre 1894 au Biars bas de St Martial de Gimel, son père est maçon, sa mère Marguerite Neyrat est cultivatrice. Il s’est marié à Tulle, le 18 décembre 1920 avec Marcelle Marie Thérèse Lapouge. Lui était cultivateur.

Blessé par balles, il a perdu l’usage du bras gauche dcd à St Pardoux le août 1944 MPLF décision ministérielle du 10 août 1945.




Vangierdegon Auguste Marcel Victor, 

né à Mézieres (Ardennes) le 13 mai 1921, son père Auguste André était serrurier sa mère Angélina Marie Gobinet sans profession.

Auguste Vangierdegom et sa grand-mère était réfugiés en Corrèze. Il a rejoint le maquis pour fuir le STO. Le 13 juillet, 5 maquisards dont « Roland partent en mission de ravitaillement. Ils sont surpris par les soldats allemands qui quadrillent la zone, au carrefour qui mène au petit hameau de la Bessoule. Le combat est intense : un allemand est tué, trois autres blessés. « Roland » s’écroule touché par les balles d’une automitrailleuse allemande. Ses camarades échappent à la fusillade. 

C’est le premier FTP de Corrèze tombé au combat dans la nuit du 13 au 14 juillet 1943

Il était célibataire et avait 22 ans

MPLF n°564237 du service central de l'état civil militaire.