La résistance :

Depuis juin 1940 de nombreux réfugiés sont arrivés en Corrèze.

Des actes de résistance sont commis dès cette date : Distribution de tracts appelant à la désobéissance et à la résistance, actions de sabotage

En 1943 instauration du Service du Travail Obligatoire. C’est un recrutement forcé qui oblige tous les jeunes âgés de 18 ans ou plus à aller travailler en Allemagne.

Les 12 et 13 juillet 1943 sur les 360 jeunes corréziens enrôlés pour partir en Allemagne, 20 seulement se présentent à la gare. Les Allemands sont furieux et déploient 1000 soldats nazis pour ratisser les bois de la région à la recherche des maquisards.

Les stèles de St Pardoux la Croisille :

Le 24 juin 1943 les gendarmes français veulent arrêter Geoffroy Dechaume qui a dirigé le COPA : Commandement Opérationnel des Parachutages et Atterrissages de la région cinq (avant Gilbert Bugeac). Pour l’arrêter, ils le font convoquer à la poste de Marcillac, mais lui se cache dans le café en face et comprend qu’on lui tend un piège. Il reste caché. Les policiers vont alors à son domicile au Theillot au moment où deux résistants (Albert Pommier et Raymond Duvignac ) viennent chercher Geoffroy Dechaume pour le cacher. Les gendarmes tirent et blessent Duvignac, Pommier le charge sur ses épaules et le traîne à l’abri. Il sera soigné chez Madame Estivaux à Gumont. Raymond Duvignac a pu reprendre du service mais est mort des suites de sa blessure en 1950.

Stèle des Chemineaux :
Le 10 juin 1944 l’armée Das Reich venant des Jordes, après plusieurs exactions, tue un jeune résistant inconnu et le dépose au carrefour des cheminots. Ce jeune homme est inhumé au cimetière de St Pardoux.

Stèle de Theillet :
Le 24 mai 1943 installation du camp Guy Môquet, dirigée par Léon Lanot à Theillet. Près de 100 jeunes y sont réfugiés dans des cabanes et des tentes. Le 25 juin 1943 ce camp dénoncé, est éclaté en différents groupes dont une partie se réfugie au Puy Chassagnou. En avril 44 une infirmerie puis l’imprimerie du parti communiste sont crées à Theillet.

Stèle du carrefour de La Bessoule et de Vessejoux :
Le 13 juillet 1943 au carrefour de la Bessoule Auguste Vangierdegom alias Rolland, jeune maquisard de 22 ans, est le premier F T P tué en Corrèze.

Stèle du Pont de Lantourne :
Le 13 avril 1944, suite à une embuscade où un groupe de soldats allemands est pris sous le feu des résistants, en représailles, les allemands brulent la maison et les granges de Lantourne et une maison et trois granges au Noger.

Stèle du Theil :
Le commandement du Centre d’Opération des Parachutages et Atterrissages pour la zone sud est logé au château du Theil, appartenant à Madame Butler, fille du Docteur Tulliste Aimé Audubert. Le matériel radio qui sert à communiquer avec Londres est installé dans le grenier du château. Gilbert Bugeac est responsable du COPA de l’été 1942 à aout 1944.

Panneau au village de Theillet